Jack's Blog

Je suis le blog de Jack

"La 6ème Vague" par Martin Armstrong

Publié le

08 avril 2015

Symphoenix

 

 

QUESTION : Marty, je me souviens que vous aviez un graphique juxtaposant la chute de Rome et l’ECM. Pouvez-vous nous le remontrer ?

 

REPONSE : Voici ce graphique. L'ultime Sixième Vague marqua l’apogée de l’empire romain. Tous les historiens établissent le début de la Chute de Rome à la mort de Marc Aurèle en 180 apr. J.-C. Il parvint presque à faire entrer son empire dans un nouvel âge en envoyant un ambassadeur en Chine. Ceci a été mis en lumière dans des livres de la dynastie Tang. L’Est et l’Ouest se connaissaient et des marchands avaient établi des routes commerciales. Cela aurait pu être le début d’une forme d’économie mondialisée majeure en 180 de notre ère.

La mort de Marc Aurèle mit un terme à cet âge d’or et à l’expansion de l’économie mondiale. Commode, son fou de fils, lui succéda. (Pour l’anecdote, à la mort de Commode, la garde prétorienne mit aux enchères la position d’empereur.) Commode étant juste complètement dingue, c’est cette garde prétorienne qui dirigea Rome le temps de son règne et cela leur monta à la tête à un point tel que la corruption se pratiquait au grand jour.

J’ai déjà évoqué l’histoire où j’avais pour habitude de rencontrer, à la demande du parti Républicain, ceux qui voulaient se présenter à la présidentielle. C’est ainsi qu’en 1999, on m’a demandé de prendre l’avion pour aller au Texas rencontrer George Bush Jr. On m’a dit que cette fois-ci, ça serait différent. Il m’avait déjà fait rencontrer différents candidats potentiels afin que je les teste et que je leur donne ensuite mon opinion sur leur capacité à pouvoir occuper la fonction et à comprendre l’économie mondialisée. Mais ce qui était différent avec Bush Jr. a été le fait qu’ils m’ont dit qu’il était « stupide ». J’étais choqué. J’ai alors demandé pourquoi ils voulaient faire de quelqu’un de stupide un président ? On m’a répondu qu’il avait le « bon nom ». C’est à ce moment qu’ils m’ont demandé d’être Economiste en Chef à la Maison Blanche. J’ai décliné la proposition pour la raison que notre business était bien trop mondialisé pour ça. Ils m’ont dit que le plan était de l’entourer de gens compétents. C’est de cette manière que Cheney endossa le rôle de Président et fît déplacer son bureau à l’intérieur même de la Maison Blanche.

On m’a rapporté des choses similaires sur Obama. Ils lui ont dit qu’ils le laisseraient s’amuser avec la chose sociale mais que tout le reste leur revenait. La bureaucratie a goûté au pouvoir sous l’ère Bush Jr. et ils n’étaient pas prêts à le lâcher. Obama fait l’impasse sur plus de 60% de ses briefings de sécurité quotidiens. C’est la garde prétorienne dirigeant le monde.

Vu sous cet angle, tous les traits de corruption existent et sont en place. Nous avons absolument les pires dirigeants politiques au pouvoir et ils se comportent tous comme des présentateurs de jeux télé. Plus rien n’est tel qu'il y paraît et ceci n’est certainement pas rapporté par la presse qui est également achetée et payée pour maintenir le statu quo. Quand Commode prît les rênes du pouvoir, il se voyait comme la réincarnation d’Hercules. Il était fou et s’est fait représenter sur ses pièces en tant qu’Hercules. Pouvez-vous imaginer ce que la population a dû penser de lui à l’époque ? Evidemment, les bureaucrates tenaient l’ensemble du système, à l’image de Dick Cheney.

 

Source : http://armstrongeconomics.com/2015/04/07/the-6th-wave/ (2015-04-07)

Classé dans : Economie, Politique

Mots clés : Marc Aurèle, ECM, Commode, Bush Jr, Cheney, Obama, 6ème vague, Martin Armstrong


À lire également :