Jack's Blog

Je suis le blog de Jack

La bêtise de Bruxelles consistant à pousser la Grèce à payer ses dettes alors que personne d’autre ne le fait est de la pure folie. La proposition que nous avons mise en avant lors de la « Conférence de la Solution » est beaucoup plus profonde que ce que beaucoup n’ont réalisé de prime abord. Eliminer la dette gouvernementale à un niveau fédéral sauverait l’Europe par le fait que cette sorte de conversion de créances en capital, que d’ailleurs Poutine est en train d’étudier au sujet de la Grèce mais en utilisant les avoirs étatiques grecs, est en définitive la seule solution. Le problème avec cette rustine d’une aide russe est qu’elle n’adresse pas les causes de la crise sous-jacente. C’est comme prendre un Advil contre la douleur sans se préoccuper de ce qui cause cette même douleur.

En allant plus loin, ce meeting illustre le déclin et la chute non seulement de l’Europe, mais également des Etats-Unis. Avec le recul, l’action de l’administration Obama peut être mise en parallèle avec celle de l’empereur Romain Gallienus qui détruisit l’Empire Romain en 8.6 ans. Il accomplît cette superbe tâche en détruisant la CONFIANCE qui résidait dans la chose gouvernementale. Obama est en train de réaliser la même chose en deux mandats de 4 ans, ce qui nous amène également à 8 ans.

Rien que lors du dernier mois, les Etats-Unis ont perdu leur rôle d’administrateur du système économique global. Nous avons ici la Grèce se tournant vers la Russie mais nous avons aussi le système global dans son ensemble établi à Bretton Woods et dominé par les US et ses vassaux – le FMI et la Banque Mondiale. Les efforts chinois pour établir une nouvelle institution majeure et l’échec des US à persuader des douzaines de ses alliés traditionnels, en commençant par l’Angleterre, de rester à l’écart de ce régime concurrent illustre juste comment Obama a échoué sur tous les fronts. Maintenant, même Israël se retourne contre lui. Il n’y a pas grand-chose qu’Obama n’ait fait qui ce soit avéré positif. La NSA n’est en aucun cas en train de protéger le peuple américain, elle essaye de protéger le gouvernement contre sa propre population.

Ce meeting entre la Grèce et la Russie est bien plus important qu’il n’y paraît. Cela illustre le déclin et la chute de l’Ouest à vitesse grand V. Quant à la majorité inconsciente de l’écroulement entamé du système d’après-guerre, ils seront toujours en train de rire lorsque tout s’effondrera pour de bon. Quand Saint Jérôme, le grand traducteur latin de la Bible, apprit la prise de Rome par les Visigoths, il écrivit : «  Ma langue reste collée à mon palais ». Le choc de la nouvelle a en effet été encaissé dans un silence assourdissant à travers l’empire. C’est ce à quoi nous faisons face car la majorité est incapable de voir qu’un changement de tendance est en cours et encore moins de l’en empêcher.

 

Source : http://armstrongeconomics.com/2015/04/08/tsipras-meets-putin-obama-reducing-america-as-superpower/ (2015-04-08)

Classé dans : Economie, Politique

Mots clés : Tsipras, Poutine, Obama, Gallienus, NSA, Martin Armstrong


À lire également :