Jack's Blog

Je suis le blog de Jack

J’ai écrit en détails sur la crise de la dette de 49 av. JC qui déboucha sur une guerre civile. Beaucoup de ce que les gens ont été amenés à penser tourne autour d’affaires politiques et de Cicéron dépeignant Jules César comme un dictateur assoiffé de pouvoir. Cela ne pourrait pas être plus faux. Cicéron était du mauvais côté et j’ai regroupé les écrits de tous les auteurs contemporains afin de démontrer qu’il s’agissait une fois de plus du résultat d’un problème lié à la dette. Les gens acclamèrent César lorsqu’il franchit le Rubicon et l’oligarchie (les Sénateurs) quittèrent Rome pour l’Asie. Alors, si César était le méchant de l’histoire, pourquoi sont-ils partis et pourquoi donc le peuple l’acclama ? C’est étrange que des individus aient nommé ainsi  le « Cato Institute » (Institut Caton en français : un think tank libertarien américain) en référence à l’un des politiciens le plus notoirement corrompu et anti-Républicain/Démocratique de tous les temps – merci à la propagande.

César fût la seule personne au cours de l’Histoire à parvenir à résoudre une crise de la dette à l’amiable. Il décida d'annuler la partie de la dette liée aux intérêts et requis que tous les intérêts qui avaient été déjà été payés soient déduits du prêt principal. Il mit en place un conseil qui fût chargé de réévaluer la valeur du bien en la calant sur le moment où le prêt avait été consenti. Il n’était pas question ici d’histoire où vous empruntez 500 000 $ pour acheter une maison, son prix s’écroule à 200 000 $ et le créancier vous demande de payer les 500 000 $ + les intérêts… César réalisa en son temps que la valeur de l’argent fluctuait – un brillant travail d’observation.  Le pouvoir d’achat d’une unité monétaire a toujours augmenté et chuté avec les tournants économiques, même à l’époque où l’argent était des pièces d’or et d’argent. Ceux qui font la promotion de l’or ont induit les gens en erreur en leur faisant croire que tout le problème vient de la monnaie papier (monnaie fiduciaire). Désolé, l’argent prend et perd de la valeur pour la raison qu’il a historiquement été du côté opposé aux salaires et aux biens et ce depuis la nuit des temps.

Lors de la crise de la dette suivante, qui eut lieu en 33 ap. JC sous le règne de l’Empereur Tibère, lui aussi fit appel à la solution mise en place par Jules César. Il suspendit tous les paiements d’intérêts pendant 3 ans. Il se lança dans un assouplissement quantitatif car il y avait : 1) un effondrement du système bancaire, 2) un retour de flammes sur des lois complètement folles mises en place pour soi-disant stimuler l’économie italienne, 3) plus aucun choix si ce n’est d’augmenter la masse monétaire alors que la déflation frappait durement l’Empire.

Tout ça pour dire que lorsque l’on en vient aux crises financières, il semble que nous ne soyons JAMAIS capables de se demander à l'heure actuelle si personne n’a jamais essayé ceci ou cela et nous ne nous posons jamais la question suivante : Est-ce que cela a déjà fonctionné ? Nous n’apprenons jamais de l’Histoire et il semble que la majorité des gens trouvent cela ennuyeux, prétendant qu’ils savent tout mieux que tout le monde alors à quoi bon ? Ceux d’entre nous qui voient les schémas se répéter à travers l’Histoire sont condamnés à assister à leurs répétitions encore et encore…

 

Source : http://armstrongeconomics.com/2015/02/25/julius-caesar-debt-crisis-negative-interest-rates/ (2015-02-25)

Classé dans : Economie, Politique

Mots clés : Jules César, Caton, Tibère, dette, Martin Armstrong


À lire également :