Jack's Blog

Je suis le blog de Jack

Le monde fonctionne comme une horloge

Publié le

29 août 2015

Symphoenix

Drôle de sensation que de contempler la société sous l'angle de la propagation des tendances. Regardez le style vestimentaire des personnes photographiées dans les années 1970, la mode évolue ! Mais les vieux vêtements sont régulièrement "revisités". En cela, elle se caractérise comme étant cyclique. De cette observation naît une simple question : qu'est-ce qui ne l'est pas, cyclique ?

Tout oscille car c'est la façon dont l'énergie circule dans la Nature. Alors pourquoi nier l'évidence ? Nous ne pouvons lutter contre la puissance des cycles car ils s'imposent à nous, tels le flux et le reflux des vagues...

Nous interagissons tous les uns avec les autres en recherchant notre intérêt propre, quel qu'il soit. Tous ces intérêts personnels s'entremêlent et, avec l'aide de la main invisible d'Adam Smith, produisent une émulation qui forge une économie et donc une société. Et cela se produisant en différents lieux, ces différentes sociétés commercent entre elles, chacune cherchant à son tour son intérêt propre mais à un niveau macroscopique.

L'économie mondiale a donc une structure en oignon et lorsque l'on soulève couches après couches, on découvre que tout est interconnecté et donc qu'un événement ne peut être analysé sans qu'il ne soit intégré dans un contexte. C'est pourtant ce qu'on voit à longueur de temps à la télé et sur Internet : des personnes tentant de réduire les faits à "une cause = une conséquence", incapables de saisir la complexité des situations qui se présentent à eux. Combien annonçaient un krach d'une ampleur inégalée à l'arrêt du QE 3 américain ?
Dans les années 1920, une hausse des taux d'intérêt de la part de la FED était perçue comme bullish par les marchés ! Les modes s'étirent également dans le temps...

Des idéologies politiques ont bien tenté de lutter contre les cycles. Le communisme, grossièrement, avait pour idée que l'abolition de la propriété privée et la mise sous tutelle d'une population au profit d'un Etat permettrait d'accéder à une forme de stabilité économique. On a vu ce que ça a donné... La Suisse, dernièrement, a voulu lutter contre les cycles en imposant un peg à la parité EUR/CHF. On a vu ce que ça a donné... Le socialisme, en Occident actuellement, tente de lutter contre les cycles. On va voir ce que ça va donner...

Tout, du cerveau humain parcouru par des ONDES cérébrales, à la migration des oiseaux, en passant par les marées, obéit à un cycle. Il est temps que nous nous plongions dans leur étude approfondie afin de parvenir à faire un pas en avant en tant qu'Humanité car à partir du moment où les vues politiques resteront domestiques, aucun système ne pourra tenir sur la durée. Cela revient à être condamné à répéter les mêmes erreurs encore et encore sans rien apprendre de l'Histoire...
Il faut absolument réussir à mettre en place un "cadre politique" à l'intérieur duquel on serait capable d'adapter les décisions prises face au déroulé de séquences économiques que l'on sait cycliques. Ceci afin de ne plus avoir à subir de plein fouet les revers économiques, mais de les préparer en adoptant une attitude pro-active vis-à-vis de leur survenue. En résumé, parvenir à ANTICIPER. Mais cela ne sera possible qu'en comprenant véritablement comment l'économie fonctionne et non en se servant de théories éculées qui n'ont JAMAIS démontré leur efficacité.

Le monde fonctionne comme une horloge où chaque individu en est un rouage. Bougez un élément d'un cran et c'est tout le reste qui s'en trouve modifié...

Classé dans : Economie, Perso

Mots clés : horloge, cycle, FED


À lire également :