Jack's Blog

Je suis le blog de Jack

La Russie a débuté ses bombardements en Syrie sur des rebelles entraînés par la CIA, précisément le jour du point de retournement du Modèle de Confiance Economique (ECM). Ce bombardement s'est prolongé dans le temps, comme l'a indiqué CNN. Désormais, des centaines de soldats Iraniens ont débarqué en Syrie pour participer à une offensive d'ampleur visant à défendre le gouvernement du président Bachar al-Assad. Très clairement, la guerre civile syrienne entre dans une nouvelle phase et nous allons pouvoir constater qu'il va s'agir d'une guerre qui ne dit pas son nom entre les USA et la Russie, sans oublier la position de la Chine qui appuie la position russe dans cette sombre histoire. Ce conflit prend de plus en plus l'allure d'un conflit, et local, et mondial, entraînant les puissances de ce monde par le simple fait que la machine de guerre américaine considère tout cela comme un jeu.

Les avions de chasse russes ont ciblé des rebelles entraînés par la CIA, révélant les traces de l'activité américaine dans la région et plaçant ainsi Moscou et Washington de part et d'autre de l'échiquier dans le conflit sévissant au Moyen-Orient, pour la première fois depuis la Guerre Froide. Ceci doit être considéré comme gravissime car tout ce qui retient l'attention le jour indiqué par l'ECM devient un événement d'importance. Alors que l'économie russe fléchit, le gouvernement a besoin d'une diversion et on y est. Nous allons assister à l'émergence de la même tendance aux USA lorsque l'économie domestique basculera car la guerre deviendra une nécessité afin de détourner l'attention du public des candidats anti-establishment visant la présidence en 2016 ainsi que des faillites des programmes sociaux sans omettre le besoin d'augmenter la taxation pour mener à bien cette guerre.

 

Source : http://www.armstrongeconomics.com/archives/37732 (205-10-04)

Classé dans : Politique

Mots clés : ECM, WW3, Martin Armstrong


À lire également :