Jack's Blog

Je suis le blog de Jack

Ex nihilo

Publié le

15 mai 2016

Symphoenix

Il surfe sur un océan de destinées où chaque vague représente un futur possible. Tribulations fantasques d’un surfeur déjanté qui chuta plus d’une fois mais qui sut toujours remonter sur sa planche. Quel est l’avenir qui ne s’est jamais présenté à lui ? Il ne saurait le dire. Tout ce qu’il sait c’est que ses yeux sont faits pour contempler, ses poumons pour hurler, ses mains pour façonner et ses pieds pour courir. Si nul n’est prophète en son pays, lui est apatride. Il guide et se faisant, se trouve guidé. Il aime et se faisant, se trouve aimé. Il est l’alpha sans omega. Alors il vit car, comme il le répète régulièrement, c’est la seule chose qu’il sache faire. Et cette pulsion irradie sur ceux qui l’entourent.

Ils sont de plus en plus nombreux à le suivre. Bientôt, ils formeront une nation. Révolution silencieuse en mouvement. Le labeur d’une fourmilière ne trouble pas l’oreille humaine. Vivez dans une cage dorée et vous vous déconnecterez peu à peu de vos semblables. Vivez les orteils dans la poussière, les doigts tendus vers le ciel et vous entrerez en contact avec vos frères. Bien qu’il eut mille vies, aucune ne l’a satisfait. Bien qu’il eut fortune et gloire, rien ne le combla. Il ne commença véritablement à entendre que lorsqu’il se tut. Être parasité par sa propre voix, qu’elle soit audible ou intérieure, voilà ce qui entrave.

A mesure qu’il écoutait les doléances de ses compagnons de route, il édicta des principes qui furent appliqués comme s’ils étaient de nature divine. La mesure de sa sagesse n’était pas immédiatement accessible tant ces préceptes étaient simples. Mais l’évidence ne reste-t-elle pas cachée à quiconque parcourt ce monde paré d’artifices ? Le diable se cachant dans les détails, il revint alors à la simplicité essentielle. Suprême affirmation de l’importance de ne rien avoir à perdre pour se sentir libre.

Il s’interrogeait longuement sur la raison qui les poussait à le suivre. Il finit par comprendre que tous étaient en quête de sens. Et il leur fournissait un idéal dont tant de générations avant la leur avaient été privées. L’entreprise de déshumanisation du Grand Capital touchait à sa fin, du moins le pensaient-ils. Ils avaient été comprimés tel un ressort et la puissance placée dans leur oppression n’allait avoir d’égale que la force de leur libération. C’est ainsi qu’ils voyaient en lui une icône. Une idole. Adorée sans raison tangible. Il se trouvait juste là au bon moment, au bon endroit.

Classé dans : Perso

Mots clés : ex nihilo


À lire également :