Jack's Blog

Je suis le blog de Jack

Du risque de Sécession

Publié le

25 février 2017

Symphoenix

Je suis très très loin d'être un pro-Trump mais suivant l'actualité US de près, je suis sidéré devant l'absence d'acceptation par la gauche des résultats de l'élection présidentielle. Le monde du divertissement californien entretient l'idée que Trump n'est pas leur président, aidé en cela par un corps médiatique ayant piétiné leur obligation morale à l'objectivité. La fabrique de la société américaine, déjà fort fragilisée, est donc actuellement mise sous une tension indescriptible. Le risque ? La guerre civile.

Ceci n'est absolument pas une plaisanterie. Nous en sommes vraiment à ce stade. De là, je me laisse aller à la réflexion suivante : Et si la menace majeure rencontrée par nos sociétés modernes occidentales était en réalité intérieure plutôt qu'extérieure ? Est-il possible que les graines de la fracture définitive du processus de globalisation trouvent un terreau fertile dans la frustration non-adressée des Peuples ? Car oui, nous vivons une époque où la frustration ne fait plus partie du panel des émotions acceptées et acceptables. Conséquences du consumérisme où le client est ROI. Cet état d'êtres déifiés nous fait penser que tous nos désirs doivent devenir réalité. Alors pourquoi accepter la décision de la majorité puisque l'individu n'a plus l'impression d'appartenir à ce Tout que l'on appelle société ? Je pense que les désirs de chacun sont devenus absolus et ce dans une terrible IMPLOSION de l'esprit démocratique...

La société est traversée par des vagues, des tendances, qui s'étalent plus ou moins dans le temps et qui fonctionnent tel un balancier. Plus on va loin dans un sens, plus on ira explorer le sens inverse. Ce qui est certain ? Nous avons sérieusement explorer le mécanisme d'abolition des frontières. La culture américaine s'est déversée sur l'Occident et nous avons su nous unir devant le dieu CROISSANCE. L'heure est à mon sens désormais au repli sur soi. C'est cela qui alimente le cycle de la guerre.

En conclusion, ma crainte est que les résultats des prochaines élections soient contestées et que cela ne dégénère en affrontements physiques entre différentes factions malades d’égocentrisme. "Si c'est pas comme je veux, je suis pas content !" incarnerait bien cette nouvelle vague de pensée.

Classé dans : Politique, Perso

Mots clés : risque, sécession


À lire également :