Jack's Blog

Je suis le blog de Jack

Articles marqués du mot clé « amour »

Peuple de France, je t’Aime !

11 janvier 2015

Symphoenix

Quelle journée, mes amis ! J’ai 30 ans, et je vous l’écris : jamais de ma vie je n’ai été plus fier d’être Français qu’aujourd’hui.

Il paraît que nous sommes le peuple le plus pessimiste au monde. C’est sans doute vrai, mais seulement jusqu’à ce que nous soyons confrontés à l’Adversité. Car, de la même manière que je n’ai pas souhaité décrire, par des mots, les actions commises par ces barbares dont je tairai le nom, je ne qualifierai pas les événements de cette journée, tellement le dictionnaire français regorge de synonymes des mots « beauté » et « magnificence », de peur d’en réduire la puissance intrinsèque et la portée symbolique.

Je dirai juste ceci : nous avons piégé ces terroristes de la plus belle des manières -> par l’Amour !

Car ils ont voulu nous mettre à genoux mais nous avons marché. Car ils ont voulu nous faire taire mais nous avons chanté. Car ils ont voulu nous diviser mais nous nous sommes unis.

Quelle victoire de l’intelligence collective ! Et ce n’est que le début…

Lire la suite

Une histoire d'Amour

20 décembre 2014

Symphoenix

Et alors que nous courons sur la route d’un futur incertain, la peur n’est plus. Habituellement guide suprême, maître de nos gestes, nous avons su la vaincre par la force de l’Amour. Ne serait-ce pas là l’entreprise du Malin que de réduire ce sentiment en un élément anodin, commercial ou acquis de la Vie ?

Le monde vu à travers les yeux de la peur fait peur. Cycle infernal qui piège de si nombreuses âmes en souffrance, ou des individus se posant les mauvaises questions. Et pourtant, parvenir à introduire l’Amour au sein de son existence revient à réussir l’introduction d‘une lumière à l’origine faible lueur qui, nourrie, devient rapidement éclat solaire. Le regard doit s’y habituer et c’est toute une éducation à refaire. Tellement puissante que rien ne saurait y résister : raison même qui fait qu’elle apparaît comme dangereuse (ou ridicule) à ceux qui cherchent à effrayer. Mais plus rien n’effraie le coeur en mouvement. Dieu ne se repose-t-il pas dans la raison ? Et ne se meut-il pas dans la passion ?

Combattre la peur par l’Amour est la seule solution face à la crise que nous allons vivre. Crise qui se manifestera à tous les étages de notre société car touchant à la dette des Etats. Nous sommes au bord du précipice : nous nous dirigeons vers des temps très sombres si nous ne retrouvons pas rapidement foi en l’Humanité, dont on a perdu la trace par l’optimisation à tout crin des moyens de production, car les problèmes auxquels nous allons devoir faire face lors des prochaines années viendront à bout des liens les plus fragiles.

Lire la suite

Des filets d’eau serpentaient sur les vitres tels des affluents miniatures. On regardait silencieusement à travers la fenêtre la pluie battre les carreaux de son rythme irrégulier, mais certain.

A ce moment précis, on croyait savoir ce qu’était l’amour. La vie était comme suspendue. Ta tête, reposant sur mon ventre, s’élevait au rythme de ma respiration. Nous étions juste bien. L’impression d’être en adéquation avec le temps, le lieu et… l’être cher. D’être sur les rails de sa propre destinée. D’enfin avancer alors qu’immobiles. Paradoxe étrange mais familier aux périodes d’illumination.

Le temps semblait s’étirer alors que l’on revivait intérieurement notre journée, notre soirée, notre nuit. Tout cela apparaîtrait certainement dans quelques années comme la plus belle des périodes. Quelle injustice de pouvoir tremper ses lèvres dans la pure extase avant de nous la voir retirer aussitôt…

Et tu étais car je suis. Et nous fûmes car tu seras. Déclaration informulée. Le silence recèle en lui une puissance acoustique infinie. Alors on l’écoute. Espérant de la mélodie du vide qu’elle ne nous quitte plus. Alors on l’écoute, encore…