Jack's Blog

Je suis le blog de Jack

Articles marqués du mot clé « aurora »

Une piste

24 mars 2015

Symphoenix

Empruntant un chemin de traverse, il espérait retomber sur la route qui l’avait conduit jusqu’à ce promontoire rocheux. Cela lui avait permis d’observer pendant quelques minutes Aurora, ville qui l’avait vu naître.  Les gens marchaient calmement le long des différentes artères et la circulation était dense sans être surchargée. Résultat : une impression de tranquilité véritable se dégageait de ce tableau urbain. 

Alors qu’il avançait à vive allure, ses pensées faisaient de même. La vision qu’il venait d’avoir correspondait parfaitement, en termes purement géographiques, à ce qu’il avait entrevu dans son rêve, la veille. Car elle lui était encore apparue. Dans cette robe ample, blanche et diaphane, malmenée par le vent, elle lui avait pris la main pour l’amener à nouveau jusqu’à ce point d’observation qu'il avait fini par localiser aujourd’hui. Mais ce qu’elle avait eu à lui montrer ces derniers temps tranchait radicalement avec sa réalité : des incendies par dizaines, des corps inertes étendus sur les trottoirs et ce bruit, le bruit des cris de douleur s’unissant pour ne former plus qu’un rugissement dans le lointain. Puis le champignon si caractéristique de la manipulation des atomes. Et le réveil en sueur…

Quel était le sens de tout ça ? Que cherchait-elle à lui montrer ? Le destin d’Aurora était-il de finir à feu et à sang ? Les liens du sang. Feu sa soeur, fée de son coeur, ne lui apparaissait que pour l’avertir d’un danger imminent. La dernière fois, elle lui avait permis d’échapper aux attentats du 7 janvier. Là, il était décidé à ne pas rester simplement passif devant les événements à venir. Mais quel allait être le déclencheur de cette apocalypse ?

Alors qu’il continuait sa progression, il commença à s’inquiéter : il aurait déjà dû retrouver la piste principale. Bien au contraire, la forêt se densifiait un peu plus à chaque pas. Entre chien et loup, les bruits de la Nature revêtaient une teinte menaçante. Il décida de marquer une pause pour consulter son téléphone, convertit en GPS par des sociétés rivalisant d'ingéniosité pour transformer une simple brique en ce qu’était le couteau-suisse pour nos grand-parents : un objet multifonctionnel.

Il s’aperçut qu’il avait reçu une notification de la part du journal Le Monde qu’il lut immédiatement : des sous-marins d’attaque russes venaient d’être repérés le long des côtes bretonnes. Cela datait de 35 minutes. Un tressaillement… Il devait retourner au plus vite à Aurora.