Jack's Blog

Je suis le blog de Jack

Articles marqués du mot clé « justice »

Moins que zéro

17 mars 2016

Symphoenix

[ Ne jugez pas l’individu présenté ci-dessous : il n'est qu'un pur produit de notre société occidentale périclitante. S’il y a une critique à émettre, elle est à diriger contre le monde qui lui a permis de se développer en phagocytant les pulsions vitales d’autres. On ne combat généralement pas une maladie en en soignant les symptômes mais en adressant la cause sous-jacente de celle-ci. ]

Sa matière cérébrale est constamment soumise à des décharges intenses de dopamine et de sérotonine. Il se sent bien. Tout-puissant. Il est drogué à la vie. A sa vie. Confort financier. Confort sentimental. Rien ne semble pouvoir l’atteindre. Rien ne saurait lui résister. Il sait qu’il fait partie de l’élite. Les fameux 1%. Alors il savoure sa réussite. Il méprise quiconque lui est socialement parlant inférieur. Ils n’ont qu’à faire ce que lui a fait : naître nanti. N’être qu’anéanti… par l’échec. Car il est une machine à engranger les succès. Bientôt il sera plus riche que son père. Accomplissement personnel. Il roule à vive allure sur cette ville qui est devenue son terrain de jeu. Il en possède les clés. Victoire politique récente. Les autres sont pour lui comme des pions qu’il déplace sur l’échiquier de son ambition.

Il croit aimer mais ce qu’il apprécie, c’est avoir l’impression d’aimer. Secrètement, il rêve d’être humain. Mais qu’en fait-il, des êtres humains ?  Il les manipule. C’est ainsi qu’il s’affirme : en gangrenant un peu plus chaque jour l’environnement dans lequel il évolue. Il prospère sur la misère d’autrui. Il est comme une tumeur. Une tumeur de l’Humanité. Une négation de ce qui fonde les règles du vivre-ensemble. Alors il se conditionne. Se rassure en développant ce qu’il croit être de la philanthropie. L’argent ne saurait acheter une conscience. Il n’en offre que l’illusion… fade ! Car il lui manque quelque chose qu’il n’aura jamais : les qualités du coeur. Cela le hante secrètement la nuit lorsque surgissent les fantômes d’une vie stérile. Il a bien tenté une psychanalyse mais cela n’a abouti qu’à renforcer un narcissisme bien singulier; la pluralité étant inaccessible à celui dont la douleur est ego-centrée.

Lire la suite