“Le déclin et la chute des Etats-Unis, comme prévu…” par Martin Armstrong

QUESTION : M. Armstrong ; j’ai lu votre essai sur le cycle des 224 années qui annonce que l’apogée des US sera atteinte le 22 avril 2013. Ce fût le début de l’argumentation d’Obama en faveur d’une invasion syrienne. Je dois dire que je suis époustouflé par la précision de votre travail. J’ai lu un article de journal qui pointe cet événement comme le déclin des US en tant que puissance mondiale. Pouvez-vous expliquer comment et pourquoi vos modèles sont si précis ? Depuis cette date, tout ce que l’on peut lire désormais hors des Etats-Unis est comment l’Amérique est en train de perdre son rang de puissance mondiale sur tous les fronts : de la Chine à l’Europe en passant par la Russie.

Merci de m’avoir ouvert les yeux

Joseph

 

REPONSE : J’ai écrit de nombreuses fois que cela a été mon privilège de découvrir l’ordre incroyable qui se cache derrière le masque de l’aléatoire et du chaos. Je n’ai pas entamé ce chemin avec une théorie à prouver. Ce fût ma découverte et dans cette optique, j’espère laisser derrière moi un nouveau domaine scientifique valant le coup d’être exploré. Je n’ai donc aucune explication sur le pourquoi des tournants historiques puissent être précisés au jour près ou ce qui fait que ces événement se développent avec une précision stupéfiante. Cela a été pour moi à la fois une bénédiction et une malédiction. La bénédiction est de voir des gens, comme vous, observer avant d’être fasciné. La malédiction vient de ceux qui n’y croient pas et qui pensent que je manipule plutôt le monde, d’une manière ou d’une autre. Ils feront tout ce qu’ils peuvent pour me calomnier et essayer désespérément d’empêcher d’autres personnes de lire ne serait-ce qu’un mot que je pourrais écrire.

C’était le Jeudi 18 Avril 2013 que nous avons entendu parler pour la première fois des allégations d’utilisation d’armes chimiques par la Syrie. Des diplomates Anglais et Français ont rapporté devant l’ONU qu’il existait des informations crédibles indiquant que le gouvernement syrien avait utilisé des armes chimiques à de nombreuses reprises depuis Décembre 2012. Des représentants officiels d’Israël ont également affirmé qu’ils possédaient des preuves que le gouvernement syrien utilisait des armes chimiques. Obama dit alors que l’utilisation d’armes chimiques par le gouvernement de Syrie pourrait conduire à une réponse militaire des Etats-Unis. Le modèle que j’ai développé indiquait une cible 4 jours plus tard : Lundi 22 Avril. J’ai écrit dans ce rapport : « La cible 2013, en partant de l’inauguration de Georges Washington du 30 Avril 1789, avertit que les Etats-Unis vont s’engouffrer dans une spirale descendante pour les 72 années suivantes. »

L’article que vous avez mis en lien : « La fin de l’Amérique en tant que puissance mondiale », tiré de la presse allemande, attribut le début du déclin et de la chute des US à cette question syrienne.

« La chute des Etats-Unis comme puissance mondiale a démarré en Syrie : le président US Barack Obama, de par sa nature à vouloir tempérer les choses, dut annuler les frappes militaires pourtant déjà planifiées. Les militaires ont refusé de le suivre car il y avait une véritable mutinerie parmi les généraux. Ce pays déjà hautement endetté par la guerre ne pouvait pas financer une telle opération car les Américains sont habitués à deux choses : faire une avancée rapide et avoir très peu de pertes. »

Ce fut la première guerre qu’Obama ne pût faire accepter. On a menti de trop nombreuses fois au peuple Américain dans le but de déclencher une guerre. Il n’y avait aucun soutien domestique et les mensonges classiques ne prirent pas. Cela marqua un changement de tendance pour la chose gouvernementale et depuis lors, Obama a échoué sur tous les fronts possibles. Il a demandé à ses alliés de ne pas se joindre aux efforts chinois pour contrecarrer la Banque Mondiale et le FMI – ils l’ont pourtant fait. Les uns après les autres, les alliés d’hier tournent leur dos à Obama, même au sujet des sanctions russes. Les petites affaires de la NSA ont été mises sur la place publique et la technologie américaine est sur le déclin du fait d’une interdiction d’être vendue sur le territoire chinois.

Depuis ce point de retournement du modèle, c’est comme une panique financière. Tout s’écroule si rapidement que s’en est sidérant. Les gens commencent à présent à voir ce rapport, Le cycle de 224 années de changement politique, comme un classique. Mais comme je l’ai dit, ce fut mon privilège de le découvrir, pas une théorie à prouver. Essayer de découvrir pourquoi tout fonctionne si précisément est un voyage que d’autres feront bien après que je sois parti.

Les travaux d’un individu dans un tel nouveau domaine scientifique sont souvent détestés voire ridiculisés du temps de son vivant et même parfois plagiés car les gens méprisent quelqu’un qui attire l’attention qu’ils souhaiteraient focaliser. C’est seulement à la mort de cette personne que les travaux sont repris sans les attaques personnelles, la jalousie et la haine. C’est juste le côté obscur de la nature humaine. Mes travaux ont toujours été plus facilement acceptés en Asie et en Europe qu’à New-York, où l’on peut parler de détestation. Il y a ceux qui sont curieux d’apprendre, et les autres dont le narcissisme font qu’ils détestent celui qui détient quelque chose qu’ils aimeraient posséder. Le premier groupe est constitué de personnes avides de connaissances tandis que le second est formé par cette ruelle sombre d’où émergent le communisme et le socialisme. J’entends par là la quête visant à convoiter la chose que son voisin possède. Certains appelle cela la bataille entre la lumière et l’obscurité, ou celle entre le bien et le mal. Mais cela existe. Ceux appartenant à cette dernière catégorie essaieront toujours de décourager les gens de me lire par le fait même qu’ils ne supportent pas que quelqu’un ait en sa possession quelque chose qu’ils n’aient pas.

 

Source : http://armstrongeconomics.com/2015/04/13/the-decline-fall-of-the-united-states-on-schedule/ (2015-04-13)

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés