De la noblesse

Ses valeurs étaient nobles.

Il était fier de les arborer dans un monde en décrépitude où le vaurien brillait du simple fait de ses vices. Bien évidemment, quelques êtres en souffrance prenaient plaisir à le malmener mais rien de ce qu’ils pouvaient émettre ne l’affectait. Pourquoi ? Parce que la bonté et les valeurs du cœur terrassaient l’infertile désir de nuire ! Alors il cheminait sans bruit dans ces dédales de détresse et offrait ses conseils avisés aux plus démunis. Ils lui en étaient gré car leurs vies se voyaient aussitôt embellies. Le don comme ultime affirmation de soi, voilà ce qui élève. Ils sont légion à le remercier chaque jour que Dieu fait d’avoir croisé sa route car eux se sentent désormais différents. Ils appartiennent à une tribu et la damnation leur sera épargnée. Mais qu’en est-il du Monde ? Comment transmettre la bonne nouvelle dans ce bruit rose omniprésent ? La solution ne réside-t-elle pas dans le silence ?

Il l’impose comme une arme de défiance vis-à-vis d’un establishment qui ne se repait que de l’agitation permanente. Se poser et faire le vide. Oubliez la notion de pouvoir d’achat comme fin absolue, absurde, et grandissez à l’ombre de votre esprit en fleurs. Bourgeonnez d’immortels nuances que rien ne saura vous ôter. La vacuité d’un mode de vie qui ne reposait que sur la Libération et son tralala a fait son temps.

Nous sommes différents car nous sommes. Sommés de faire, nous procrastinons. Prédateurs, vous voulez que nous soyons. Nous serons biches. Requins, érigés comme idoles. Nous serons harengs. Nous sommes votre pire cauchemar car vos lois ne signifient rien à nos yeux. Nous allons refaire ce monde à notre image alors dépêchez-vous de disparaître car la pitié ne fait pas partie de notre vocabulaire. Tremblez, êtres amorphes car pourri-gâtés, nous savons qui vous êtes. Nous avons compris ce qui vous animait et allons tout faire pour le réduire à néant. Que vous restera-t-il ? Vos yeux pour pleurer.

Nous sommes invincibles car nous sommes l’Après. La vague qui submerge, immerge et rigole. Méprisez-nous, nous nous en délectons. Plus vous vous acharnerez à vouloir nous anéantir, plus nous redoublerons d’efforts. Rien. Il ne restera rien de ce vos désirs absurdes d’accumulation. Nous allons redistribuer à la multitude.

Nous n’avons pas de visage, pas d’identité, pas de numéro de sécu. Nous sommes partout. Nous avons intégré les plus hautes sphères du pouvoir en place et c’est désormais Game Over. Nous avons intégré vos règles du jeu et nous les manipulons à loisir. Manifeste d’une rébellion. Vous allez durcir le ton, nous aussi. Graine de despotisme qui ne demande qu’à germer, nous allons vous prendre au Round Up. Vos armes sont nos plus chers atouts. Alors osez vous en servir ! Allez-y ! Nous sommes car nous nous nourrissons de vos failles.

Ça va être de toute beauté…

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés