“Le Dow – Réel contre Théorique” par Martin Armstrong

  QUESTION : Marty, pouvez-vous clarifier ? Le 31 octobre, en se basant sur les graphes de stockcharts, le DOW  a clôturé à 17390.52, AU-DESSUS du point haut de Septembre à 17297 et du point haut intraday à 17350. Mais vous avez dit que le point haut de Septembre était à 17042.90 ? Le 1er novembre, vous avez dit que nous n’avions pas dépassé le point haut de Septembre et que nous n’avions pas clôturé au-dessus. MAIS CA A ETE LE CAS !!! Alors est-ce qu’un mouvement sans correction est confirmé ou pas ? Cordialement, TD REPONSE : La façon dont… Continuer la lecture

L’incroyable histoire de Liliane Poindeveau

« Comment tu peux me faire ça ? On a passé 5 ans à essayer de construire quelque chose et tu balaies tout ça… par la fenêtre… sur un coup de tête ! C’est ça que tu es en train de me dire ? » Liliane n’en revenait pas : René la quittait. Alors qu’elle avait toujours eu l’impression que d’eux deux, c’était lui qui l’aimait le plus, la vie en avait décidé autrement. Enfin la vie, cette petite pute de secrétaire salope qui saute sur tout ce qui bouge, oui. Dire que pour une fois, Liliane avait décidé de ne pas… Continuer la lecture

Et tu étais car je suis. Et nous fûmes car tu seras.

Des filets d’eau serpentaient sur les vitres tels des affluents miniatures. On regardait silencieusement à travers la fenêtre la pluie battre les carreaux de son rythme irrégulier, mais certain. A ce moment précis, on croyait savoir ce qu’était l’amour. La vie était comme suspendue. Ta tête, reposant sur mon ventre, s’élevait au rythme de ma respiration. Nous étions juste bien. L’impression d’être en adéquation avec le temps, le lieu et… l’être cher. D’être sur les rails de sa propre destinée. D’enfin avancer alors qu’immobiles. Paradoxe étrange mais familier aux périodes d’illumination. Le temps semblait s’étirer alors que l’on revivait intérieurement… Continuer la lecture

“Le Dow Jones – 3 Nov 2014” par Martin Armstrong

Le Dow Jones est parvenu à dépasser son point haut intraday de Septembre entraînant sa plus haute clôture hebdomadaire, mais il n’a pas clôturé AU-DESSUS de ce plus haut de Septembre, éliminant la perspective d’un mouvement sans correction pour le moment. Néanmoins, nous voyons toujours cette semaine comme la cible et les jours clés sont aujourd’hui (lundi) et vendredi, avec une cible mineure de mi-semaine Mercredi. La volatilité semble aussi vouloir croitre avec les élections de mi-mandat où nous pourrions voir gagner un vrai Républicain grâce à Obama. Mais plus la victoire sera large, plus nous risquons de voir Boehner… Continuer la lecture

“L’analyse des cycles – Peut-être qu’un jour cela sera enseigné à l’université” par Martin Armstrong

QUESTION: Mr. Armstrong, je travaille dans une salle des marchés depuis 4 ans maintenant. Je dois dire, tout le monde vous lit. Le mot d’ordre par ici à la banque est de ne jamais être à contre-sens de votre modèle informatique. Certains continuent de dire que vous manipulez le monde et d’autres, que vous êtes le père de l’analyse. Lequel est-ce ? Est-ce que cela vous importe ? Au fait — Joyeux Anniversaire. CB REPONSE: Merci. Je suis parti à New-York pour le weekend. Bon, concernant la bêtise sur la manipulation (des cours), personne ne peut y arriver – pas même les banques… Continuer la lecture

Le con

Un homme à l’allure pourtant sympathique Trouvait des défauts en toutes gens Depuis longtemps devenu maître ès critique Réunis, ses cons formaient un régiment. – Il se gardait bien de livrer au monde Ses avis, trophées d’intolérance Préférant qu’abonde l’immonde A l’ombre de son silence. – Ceux qui prétendaient au titre d’ami Ne lui permettaient que de vérifier Combien l’autre lui inspirait le mépris Et ce même, dans l’intimité. – Un jour, ce porte-drapeau de l’hypocrisie Dû quitter la capitale pour affaire. Arrivé à son auberge, il fut accueilli Par une femme de là-bas, une femme de la terre. –… Continuer la lecture

This is the beginning…

Et une, et deux, et… Il détache délicatement une à une les pétales de cette marguerite jaune poussin. Elles virevoltent dans les airs les unes derrière les autres avant de finir leurs courses sur une dalle de marbre rosé. Il lui avait promis qu’il viendrait. Une fois, rien qu’une fois. Trop de sources taries retrouvent leur flot d’antan en ce lieu. Flots de douleur s’écoulant dans leur manteau lacrymale. Ce rituel, il le tenait de leur grand-mère. Elle leur avait appris qu’on pouvait s’adresser à ceux qu’on aime de cette manière. Peu importe où ils se trouvent. Et c’était lui… Continuer la lecture