Du besoin de l’illusion

“Puisque notre destin est scellé, pourvu que la route soit belle !” J’ai envie de rêver, de dépasser nos différences pour former une belle unité coopérative et donc vertueuse, de danser tel un Derviche Tourneur sur la dépouille des esprits chagrins qui auront péri du simple fait de leurs vices. Je suis l’antonyme de la résignation car à cœur vaillant, rien d’impossible ! Alors mens-moi, protège-moi du pire à travers la narration d’une histoire à laquelle j’accepterai de croire volontiers malgré son allure maladroite. La dangerosité de la dystopie vers laquelle nous fonçons dangereusement n’a d’égale que la volonté du… Continuer la lecture