Trump gagne sur l’émotionnel

Andy Warhol n’aurait pas pu rêver plus efficace en terme d’obtention de quarts d’heure de célébrité. Il suffit aujourd’hui d’affirmer haut et fort que M. Trump est un con pour être encensé le temps d’un instant savoureux. Ainsi, nous assistons à un balai de personnalités en mal d’amour aller à la soupe, tel que M. Lang déclarant que M. Trump a très mal géré le dossier nord-coréen. Quelle légitimité a-t-il sur ce dossier ? Les arcanes du pouvoir ne lui sont plus familières depuis quelques temps déjà alors pourquoi relayer la parole d’un ancien ministre de la culture sur un… Continuer la lecture