Eloge d’un manichéisme primaire

Une ondulation parcourt la société. Ondulation de la peur. Ondulation de la haine. Je suis le bien. Je t’emmerde. Tu es un incapable. Incapable de prendre position. Incapable de lutter. Je suis le mal. Je te remercie de ta transigeance. Merci de peser le pour et le contre. Je me nourris de tes doutes. Revenir à une lutte du bien contre le mal et en finir avec les tergiversations molles est devenu primordial. Eloge d’un manichéisme primaire. Il faut savoir faire la guerre lorsque celle-ci s’avère nécessaire. Et le combat d’aujourd’hui s’effectue sur le terrain des idées. En effet, celles… Continuer la lecture